Monarde


Monarda didyma (Lamiacées) est appelée Monarde pourpre, Monarde écarlate, Thé d’Oswego, Bergamote ou Mélisse d’or. Monarda fistulosa appelée Monarde fistuleuse et Monarda punctata ont des propriétés similaires.
Les monardes sont des plantes vivaces originaires d’Amérique du Nord, où leur aire de distribution s’étend de l’Atlantique au Pacifique et des Grands-Lacs au Golfe du Mexique. On trouve la monarde fistuleuse à l’état sauvage dans le sud du Québec et la monarde pourpre y est cultivée.
Les feuilles et les fleurs, fraîches ou sèches, peuvent  s’utiliser comme condiment à la place du thym.
On utilise les parties aériennes, qui sont antibactériennes, antifongiques, antivirales, apéritives, digestives, fébrifuges et vulnéraires.
Parmi les principes actifs de la monarde, on trouve :
  • Une huile essentielle (entre 0,3 et 1,3 %; 0,9 % dans les fleurs de M. punctata), dont les principaux composés sont le carvacrol, le thymol dans le cas de M. punctata et le géraniol dans le cas M. fistulosa.
  • Des flavonoïdes parmi lesquels la didymine et la linarine.
Contre les infections respiratoires (rhume), la bronchite, la congestion des bronches, les maux de tête et les troubles digestifs mineurs (nausée, vomissement, flatulences).
  • Infusion de 6 g de parties aériennes séchées dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
Contre les éruptions cutanées et les blessures (coupures).
  • Compresses avec l’infusion ou avec quelques gouttes d’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou de l’eau.
L’usage de l’huile essentielle est déconseillée aux femmes enceintes.

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.