Ce matin, au boisé...

Il y avait toutes sortes de prédateurs: une buse à queue rousse, des mésanges à tête noire qui s'acharnaient sur les gales des verges d'or comme pour illustrer le dernier billet, et surtout une pie-grièche grise perchée tout en haut de l'arbre le plus haut, loin, loin loin...

Poecile atricapilla
Lanius excubitor

Campagnol
De la taille d'un merle, elle n'a pas la carrure d'un faucon ou d'une buse, mais la pie-grièche est un redoutable prédateur. Elle affectionne particulièrement les petits rongeurs qu'elle chasse de jour, dans les endroits dégagés (champ, friche), en se mettant à l'affût sur le perchoir le plus élevé.
Elle ne consomme pas toujours ses proies; il lui arrive de les conserver en prévision des périodes de vache maigre. Et si, au cours d'une promenade,  vous tombez nez à nez avec un cadavre de campagnol accroché à une branche, sachez que vous êtes sur le territoire d'une pie-grièche.

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.