Réserve nationale de faune du lac Saint-François

Aujourd'hui, c'était la virée annuelle au lac Saint-François, au bord du Saint-Laurent, juste avant qu'il ne redevienne Mohawk. C'est le meilleur moment. Les oiseaux commencent à nicher, il n'y a pas encore de feuilles pour les cacher et les moustiques ne sont pas encore levés. Qui plus est, aucune police ne peut vous empêcher de prendre des photos (voir le blog de Flora Urbana). 
Bilan de la visite: 39 espèces d'oiseaux dont les grues du Canada sur leur nid, le pygargue à tête blanche, l'aigle royal et le balbuzard pêcheur et les grenouilles qui poussaient la chansonnette.
Au retour, un bruant fauve en migration cassait la croûte dans le jardin avant de poursuivre sa route vers le nord. Ça et la température, ce fut une belle journée.

Rainette crucifère
Grue du Canada

Faut que ça fonde !

Au parc Michel-Chartrand (Longueuil, Québec) il faisait frette cet après-midi, mais la faune habituelle était au rendez-vous.  

 
 
 

Anémone pulsatille

Pulsatilla vulgaris (Renonculacées) est aussi appelée Pulsatille commune, Pulsatille vulgaire, Coquelourde, Fleur de Pâques et Herbe au vent.
La pulsatille est une plante vivace qui pousse dans les prairies calcaires d'Europe. Les feuilles très divisées sont couvertes de poils soyeux. Ses fleurs violettes ou rouges en forme de cloche apparaissent au printemps. Elle est vendue en Amérique du Nord comme plante ornementale.  
On utilise uniquement les parties aériennes fleuries et séchées, qui sont antibiotiques, antispasmodiques et sédatives (les parties aériennes fraîches sont toxiques).
Parmi les principes actifs de la pulsatille, on trouve:
  • Des flavonoïdes sous forme de glucosides de delphinidine et de pélargonidine, responsables de la coloration des fleurs.
  • Une huile essentielle contenant le ranunculoside, qui donne la protoanémonine (toxique
) par hydrolyse enzymatique, puis l'anémonine. On attribue les propriétés de la plante à ces deux alcaloïdes. 
Contre les spasmes, les maux d'oreille, les migraines, les troubles cardiaques dus à la nervosité, l'hyperactivité, l'insomnie, la toux, l'asthme, les troubles de l'appareil génital masculin et féminin (dysménorrhée, orchite, épididymite, ovarialgie), les éruptions cutanées d'origine bactérienne.
Contre les spasmes, les douleurs musculaires et les névralgies.
  • Cataplasme de plante fraiche ou séchée.
    L'anémone est une plante toxique; l'usage interne de la plante fraîche est mortel. Elle contient un composé extrêmement toxique, la protoanémonine qui se dégrade en anémonine en séchant. L'anémone ne doit jamais être ingérée, même en très petite quantité.



    Ni été, ni automne...

    ...et un printemps de 3 semaines avant de revenir à l'hiver.


    Mais avec un flash, des plantes d'intérieur et beaucoup d'imagination, on pourra peut-être attraper un coup de chaleur sous les tropiques.

    Related Posts with Thumbnails