Vigne

Photo de Wolfgang Lendl [GFDL or CC-BY-SA-3.0]
via Wikimedia Commons
Vitis vinifera (Vitacées) est aussi appelée Vigne cultivée, Vigne commune ou Vigne à raisin.
La vigne est une liane originaire du sud-ouest de l’Asie, d’Europe centrale et du bassin méditerranéen. Ses nombreuses variétés sont aujourd’hui cultivées dans le monde entier.
On utilise les feuilles, les raisins rouges et les pépins, qui sont anti-inflammatoires, astringents et veinotoniques.
Parmi les principes actifs de la vigne, on trouve :
  • Des anthocyanosides (0,3 % des feuilles) qui ont des effets veinotoniques.
  • Des acides phénoliques dans les feuilles et dans les fruits : l’acide caféique, l’acide gallique, l’acide ellagique et l’acide férulique entre autres.
  • Des flavonoïdes (antioxydants) dans les feuilles et dans les fruits.
  • Des tanins hydrolysables dans les feuilles et condensés dans les fruits.
  • Des proanthocyanidines et des anthocyanidines (antioxydantes et veinotoniques) dans les fruits.
  • Le resvératrol dans les fruits.
Contre l'insuffisance veineuse (jambes lourdes, varices, couperose) la fragilité des capillaires sanguins, les troubles postphlébitiques, les hémorroïdes, la cellulite, les tuméfactions, la rétention d'eau, l'œdème, l'hypertension, les troubles de la ménopause et de la puberté, les troubles menstruels et la diarrhée.
  • Feuilles séchées à raison de 270 à 350 mg, 3 à 5 fois par jour.
  • Infusion de 6 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Extrait de pépin à raison de 150 à 300 mg par jour.
  • Extrait de feuilles à raison de 360 à 720 mg par jour.
  • Décoction de 15 g de feuilles de vigne, 15 g de fleur de sureau et 15 g d'aubier de tilleul dans un litre d'eau, à boire dans la journée entre les repas pendant 10 à 30 jours (rétention d'eau).
Contre les éblouissements, la conjonctivite, les plaies suppurantes, la couperose et les hémorroïdes.
  • Sève appliquée sur les plaies ou diluée de moitié dans l'eau bouillie (conjonctivite).
  • Cataplasme de feuilles.
La vigne pourrait interagir avec les traitements anticoagulants. À fortes doses, elle pourrait provoquer des maux d’estomac.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.