Tilleul

Photo de Hendrik Falk [CC-BY-SA-2.5], via Wikimedia Commons
Tilia cordata (Tiliacées) est aussi appelée Tilleul des bois, Tilleul à petites feuilles ou Tilleul à feuilles en cœur. Tilia platyphyllos appelée Tilleul à grandes feuilles, Tilia tomentosa appelée Tilleul argenté, Tilia x europaea appelée Tilleul commun ou Tilleul d’Europe et Tilia americana appelée Tilleul d’Amérique ont les mêmes propriétés.
Le tilleul est un arbre à feuilles caduques des régions tempérées de l’hémisphère nord. T. cordata et T. europaea sont des espèces européennes cultivées ailleurs, notamment en Amérique du Nord comme arbres ornementaux. T. americana est une espèce de l’est de l’Amérique du Nord, présente au Québec.
On utilise les fleurs, qui sont antispasmodiques, astringentes, diurétiques, hypotensives, sédatives et sudorifiques, ainsi que l’aubier, qui est antispasmodique, cholérétique, hypocholestérolémiant et hypotenseur.
Parmi les principes actifs du tilleul, on trouve :
  • Des flavonoïdes dans la fleur parmi lesquels la myricétine, le kaempférol et la quercétine.
  • Une huile essentielle (0,02 à 0,1 % de la fleur) composée de linalol, géraniol, cinéole, carvone, camphre, thymol, carvacrol, citral, citronellal, citronellol, eugénol, limonène, nérol, pinène, terpinéol et farnésol. On lui attribue un effet sédatif.
  • Des proanthocyanidines.
  • Des tanins dans la fleur et l’écorce.
  • Des mucilages (3 à 10 % de la fleur).
  • Des coumarines dans l’écorce parmi lesquelles le fraxoside (analgésique et anti-inflammatoire) et l’esculoside (cholérétique et veinotonique).
  • L’acide chlorogénique et l’acide caféique.
  • Le phloroglucinol (antispasmodique) dans l’écorce.
Contre le rhume, l'angoisse, la nervosité, le stress, l'insomnie, l'hystérie, les palpitations, les vertiges, la céphalée, les spasmes musculaires, l'albuminurie, la rétention d'eau, la lithiase rénale, la colique néphrétique, la colique hépatique, l'hypertension associée à la tension nerveuse et à l'athérosclérose.
Pour prévenir l'athérosclérose. 
  • Infusion de 2 à 4 g de fleurs dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Décoction (10 min) de 3 à 6 g d'écorce dans 150 ml d’eau, avant chaque repas pendant 10 à 30 jours; laisser infuser 1 après avoir retiré du feu (diurétique et drainage de la vésicule).
  • Extrait liquide de fleurs (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 4 ml, 1 à 2 fois par jour.
  • Teinture (1:5 éthanol à 45 %) de fleurs à raison de 1 à 2 ml, 1 à 2 fois par jour.
Contre les spasmes musculaires, les infections oculaires, la peau sèche, les taches brunes sur la peau, les hémorragies, les plaies infectées, les abcès, les ulcères et les brûlures.
  • Cataplasme de feuilles bouillies.
  • Bain dans lequel on ajoute 2 litres d'une décoction de 15 g de fleurs par litre d’eau.
  • Compresse avec une décoction de 20 g de fleurs par litre d’eau.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.