Salicaire

Lythrum salicaria (Lythracées) est aussi appelée Salicaire officinale, Lythrum salicaire, Salicaire commune, Lysimaque rouge ou Herbe aux coliques.
Originaire d’Europe, la salicaire est naturalisée en Amérique du Nord. Cette grande plante vivace aux longs épis de fleurs violacées pousse dans les sols humides, voire submergés pendant une partie de l’année, tels que les marais et les rives de cours d’eau.
On utilise les parties aériennes, qui sont antidiarrhéiques, anti-inflammatoires, antiseptiques, astringentes, hémostatiques et vulnéraires.
Parmi les principes actifs de la salicaire, on trouve :
  • Des tanins galliques, dont l’œnothéine B, et des tanins ellagiques, parmi lesquels la vescalagine, la castalagine et les salicarinines A à C. On leur atribue l’effet astringent, antidiarrhéïque et hémostatique.
  • Des flavonoïdes parmi lesquels l’orientine et la vitexine, responsables de l’effet anti-inflammatoire.
Un extrait liquide de salicaire appelé Salicairine est vendu librement en France pour le traitement de la diarrhée.
Contre la diarrhée (dysenterie), l'inflammation gastro-intestinale (colite, gastroentérite), la fièvre, la catarrhe, la leucorrhée, l'hématurie et la ménorragie.
  • Infusion de 4 à 5 g dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour entre les repas.
  • Teinture (1:2 éthanol à 45 %) à raison de 0,75 ml, 3 fois par jour.
Contre les infections oculaires, les hémorragies, les plaies suppurantes, la leucorrhée, la vaginite, les ulcères variqueux et les dermatoses (impétigo, eczéma).
  • Lotion , lavement ou compresse avec une infusion de 40 g par litre d’eau.
  • Poudre appliquée sur la plaie ou l'hémorragie.
  • Onguent contenant 8 % de salicaire.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails