Radis noir

Photo de Limesle at fr.wikipedia 
[CC-BY-SA-2.5], from Wikimedia Commons
Raphanus sativus var. niger (Brassicacées) est aussi appelée Radis d'Espagne, Radis d'hiver, Raifort des Parisiens ou Raifort cultivé.
Le radis noir est une variété de radis comestible, cultivée partout dans le monde. Il se distingue par sa racine à peau noire et à chair blanche, qui peut mesurer une vingtaine de centimètres.
On utilise la racine, qui est antibactérienne, apéritive, cholagogue, cholérétique, diurétique, hépatoprotectrice et mucolytique.
Parmi les principes actifs du radis noir, on trouve :
  • Des glucosinolates, des hétérosides sulfurés auxquels on attribue des propriétés hépatoprotectrices et anticancéreuses.
  • Une huile essentielle contenant des isothiocyanates, dont le sulphoraphène qui a des propriétés antibactériennes.
  • La raphanine qui aurait la propriété de stimuler la détoxification par le foie.
Contre l’insuffisance biliaire, l’insuffisance hépatique, les troubles digestifs (ballonnements, constipation, digestion difficile, excès de table), la dyspepsie, le manque d’appétit, l’hypercholestérolémie, la congestion bronchique, la toux grasse, la lithiase urinaire, l’acné, l’eczéma et l’alopécie.
  • Jus de la racine à raison de 15 ml jusqu’à 6 fois par jour.
  • Sirop de radis noir obtenu en alternant des tranches de radis noir et de sucre dans un contenant hermétique et en récupérant le jus produit après 24 heures, à raison de 2 à 4 ml par jour.
Contre les brûlures légères (coups de soleil) et l’érythème.
  • Cataplasme avec la racine fraîche
  • Compresse avec le jus de la racine
L’usage du radis noir est contre-indiqué en cas de maladie de la thyroïde, d’obstruction des voies biliaires, de gastrite ou d’ulcère gastroduodénal. Il n’est pas conseillé de l’utiliser plus de 4 à 6 semaines consécutives.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails