Pétasite

Photo de Meky [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Petasites hybridus (Astéracées) est aussi appelée Grand Pétasite, Pétasite hybride, Chapelière, Herbe aux teigneux, Herbe aux chapeaux, Herbe à la peste ou Grand Pas d'âne.
Le pétasite est une grande plante vivace d’Europe. Elle pousse dans les sols riches et humides et on la trouve généralement à proximité des cours d’eau. Elle se reconnait à ses grandes feuilles en forme de cœur et à son épi de fleurs roses qui peut atteindre un mètre de haut.
On utilise toute la plante qui est analgésique, antiallergique, antibactérienne, anti-inflammatoire, antimigraineux, antispasmodique, expectorante et mucolytique.
Parmi les principes actifs du pétasite, on trouve:
  • Des sesquiterpènes dont la composition varie selon les deux chémotypes de pétasite : un chémotype à pétasine, néopétasine et isopétasine et un chémotype à furanopétasine.
  • Une huile essentielle (0,1 % des feuilles) à dodécanal.
  • Des flavonoïdes dans les feuilles : l’astragaline, l’isoquercitrine et la quercétine.
  • Des alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui sont toxiques pour le foie : la sénécionine, l’intégerrimine et la senkirkine. Ils sont présents dans toute la plante mais leur concentration est plus importante dans la racine; leur quantité augmente dans la plante séchée.
Contre la rhinite allergique (rhume des foins), les douleurs musculosquelettiques, les spasmes des voies urinaires (lithiase urinaire, la toux et l’'asthme.
Pour prévenir la migraine et l’ulcère gastroduodénal.
  • Extrait normalisé et débarrassé des alcaloïdes pyrrolizidiniques, à raison de 7,5 à 15 mg de pétasine, 2 fois par jour.
Contre les plaies et les piqûres d'insecte.
  • Cataplasme
La plante contient des pyrrolizidines, qui sont des alcaloïdes toxiques pour le foie et cancérigènes. Leur quantité est fortement diminuée dans les extraits commerciaux, mais ils demeurent présents. De ce fait, les extraits ne devraient pas être utilisés plus de 4 à 6 semaines par année. On considère que l'absorption de ces alcaloïdes ne doit pas dépasser 1 microgramme par jour. Par ailleurs, il ne faut pas utiliser la plante en infusion. L'usage du pétasite peut provoquer des malaises gastrointestinaux sans gravité comme de l'éructation et des nausées. Il est, en outre, interdit aux femmes enceintes ou qui allaitent et aux personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, de maladies hépatiques ou rénales.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails