Oignon

Photo de Wouterhagens [GFDL or CC-BY-SA-3.0]
 via Wikimedia Commons
Allium cepa (Amaryllidacées) est aussi appelée Oignon commun ou, selon la variété, Oignon blanc, Oignon jaune, Oignon rouge, Oignon espagnol, etc.
L’oignon est une plante à bulbe probablement originaire d’Asie centrale. Il se distingue de l’ail et du poireau par ses longues feuilles cylindriques et creuses, qui peuvent atteindre 1 mètre de hauteur. L’inflorescence, portée à l’extrémité d’une tige creuse, est composée de petites fleurs blanches en ombelles recouvertes d’une spathe membraneuse au début de la floraison.
On utilise le bulbe, qui est antibiotique, antithrombotique, diurétique, expectorant, hypoglycémiant et hypolipidémiant.
Parmi les principes actifs de l’oignon, on trouve :
  • Des composés soufrés dérivés de la cystéine (sulfoxydes de cystéine) qui sont stockés dans les cellules et dégradés en acide pyruvique et en alkylthiosulfinates par l’alliinase, une enzyme vacuolaire libérée lorsque la cellule est lésée. Ces composés sont ensuite rapidement dégradés en une série de disulfures appelés cépaènes et zwiebelanes.
  • Des flavonoïdes, principalement des flavonols (quercétine, kaemférol, isorhamnétine), mais aussi des dihydroflavonols et des anthocyanines. Les proportions de chaque flavonoïde varient selon le cultivar.
  • Des saponines ayant comme aglycones : le sitostérol, la gitogénine, l’acide oléanolique, l’amyrine, la diosgénine, la chlorogénine et la cépagénine.
Contre les troubles digestifs, le diabète, les troubles respiratoires (toux, asthme), les maux de gorge, le rhume, la grippe, les troubles urinaires, les infections bactériennes, les hémorroïdes.
Pour prévenir l'athérosclérose et le cancer.
  • Oignon frais à raison de 50 g par jour.
  • Oignon séché à raison de 20 g par jour.
  • Jus extrait de 50 g d'oignon frais.
  • Sirop (100 %) obtenu à partir d’une décoction (10 minutes) de 500 g d’oignon par litre d’eau, prendre 20 à 30 ml par jour.
Contre les problèmes de peau, les furoncles, les panaris, les brûlures, les blessures (contusion, plaie), les infections bactériennes, la chute des cheveux et les hémorroïdes.
  • Cataplasme d'oignon frais (douleur hémorroïdaire).
  • Cataplasme d'oignon cuit (dermatoses).
  • Huile (1:3 à chaud) (brûlures).
L'oignon cru est plus actif que cuit ou séché. Il peut provoquer des flatulences chez certaines personnes. Son effet peut s'ajouter à ceux de médicaments anticoagulants ou hypoglycémiants.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails