Myrtille et Bleuet

Vaccinium myrtillus (Éricacées) est aussi appelée Myrtille commune ou Airelle myrtille. Des espèces voisines ont des propriétés similaires: V. uliginosum, aussi appelée Airelle des marécages, Airelle des marais, Airelle à petites feuilles ou Myrtille des marais, V. corymbosum, aussi appelée Myrtille arbustive, Grande Myrtille, Myrtille américaine, Bleuet en corymbes ou Bleuet géant, V. angustifolium, aussi appelée Bleuet à feuilles étroites, Bleuet à feuille dentelée, ou Bleuet nain,  et V. myrtilloides, aussi appelée Airelle fausse-myrtille ou Bleuet sauvage.
Les espèces du genre Vaccinium sont appelées "myrtilles" en Europe et bleuets en Amérique du Nord. Ce sont des arbustes courts (20 cm à 2 m de hauteur) qui poussent principalement dans les sols acides des régions froides de l'hémisphère nord.
On utilise les baies et les feuilles, qui sont antiacides, anti-inflammatoires, antioxydantes, antiseptiques, astringentes, hypoglycémiantes, hypolipidémiantes et vasoprotectrices.
Parmi les substances actives de la myrtille, on trouve:
  • Des flavonoïdes, dont les principaux sont les anthocyanosides dans les fruits (300 à 700 mg/100 g), la quercétine dans les feuilles et dans les fruits (3 mg/100 g) et l’hypersoside dans les feuilles et les fruits.
  • La catéchine et l’épicatéchine dans les fruits (20 mg/100 g).
  • Des tanins dans les feuilles et les fruits.
  • La vitamine C dans le fruit (3 mg/100 g). 
Contre l'infection urinaire, l'inflammation du tube digestif (gastrite, entérite, colite), les flatulences, la diarrhée (dysenterie), les hémorroïdes, l'hyperacidité gastrique, le diabète, le syndrome métabolique, la rétention d'eau, l'athérosclérose, l'insuffisance veineuse (varices) et les maladies dégénératives de la rétine (dégénérescence maculaire).
Pour prévenir les maladies cardiovasculaires, le cancer, les démences et les maladies associées au vieillissement. 
  • Fruits séchés à raison de 20 à 60 g par jour.
  • Infusion de 1 à 3 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
  • Décoction (10 minutes) de 4 à 10 g de baies séchées dans 150 ml d’eau, 6 fois par jour au besoin (diarrhée).
  • Teinture (1:2 éthanol à 40 %); on peut utiliser toutes les parties de la plante.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait normalisé à raison de 80 à 160 mg d'anthocyanosides, 3 fois par jour.
Contre l'inflammation et l'infection des muqueuses de la bouche et de la gorge, les plaies (les ulcères), les brûlures, la suppuration, l'eczéma, les hémorroïdes, la conjonctivite et l'irritation des paupières.
  • Compresse, gargarisme ou bain de bouche avec une infusion de 20 g de feuilles  par litre d’eau ou une décoction (10 minutes) de 100 g de baies par litre d’eau. 
  • Collyre avec une infusion (30 minutes) de 70 g de feuilles de plantain, de 30 g de fleurs de bleuet et de 30 g de mélilot par litre d’eau.
  • Collyre avec une infusion (30 minutes) de 25 g de plantain, de 25 g de fleurs de bleuet et de 25 g d'euphraise par litre d’eau.
La consommation prolongée de bleuets à des doses supérieures à celles de l'alimentation est contre-indiquée pour les femmes enceintes et qui allaitent; ses fruits ont traditionnellement servi à interrompre la lactation. L'utilisation Les effets de la feuille pourraient s'ajouter à ceux des médicaments hypoglycémiants et hypolipémiants.  



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails