Luzerne

Photo de Ivar Leidus
[CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Medicago sativa (Fabacées) est aussi appelée Luzerne cultivée, grand Trèfle, Sainfoin, Alfalfa, Foin de Bourgogne, Herbe aux bisons, Herbe à vaches ou Lucerne.
La luzerne est une plante vivace originaire d’Eurasie, qui est cultivée comme plante fourragère dans toutes les régions à climat tempéré où on la trouve aussi à l’état sauvage. Elle pousse dans les prairies, en bordure des champs et dans les friches. Elle se reconnait à ses feuilles à trois folioles, à ses grappes de fleurs bleues ou violettes et à ses gousses spiralées.
On utilise les graines germées ou les parties aériennes au début de la floraison, qui sont cardiotoniques, hypocholestérolémiantes, hypoglycémiantes, lactagogues, oestrogéniques et revitalisantes.
Parmi les principes actifs de la luzerne, on trouve :
  • Des alcaloïdes dont la stachydrine et la trigonelline.
  • Des acides aminés : l’arginine, l’asparagine, la cystéine, l’histidine, l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine. On trouve également la canavanine, qui, en se substituant à l’arginine, conduit à la synthèse de protéines dysfonctionnelles. Il serait responsable du déclenchement de manifestations lupiques réversibles chez certaines personnes et de la réactivation de la maladie chez des personnes qui sont atteintes de lupus.
  • Le médicagol, une coumarine.
  • Des isoflavonoïdes (phytoestrogènes) tels que le coumestrol, la biochanine A, la daidzéine, la formononétine et la génistéine, qui ont des propriétés oestrogéniques.
  • Des saponines ( 2 à 3 %) ayant pour aglycones l’acide médicagénique. les soyasapogénols A–F et l’hédéragénine. On leur attribue l,effet hypocholestérolémiant.
  • Des stéroïdes dont le β-sitostérol est le principal composant.
  • Des vitamines A, B1, B6, B12, C, E et K).
Contre la dyslipidémie (taux de cholestérol élevé), le diabète, les irrégularités menstruelles, les troubles associés à la ménopause, les problèmes digestifs, l’ulcère gastroduodénal, les aphtes, le mal de gorge, l’avitaminose et l'anémie.
Pour faciliter la convalescence.
  • Infusion de 4 à 10 g de parties aériennes dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 5 à 10 ml, 3 fois par jour.
Il faut éviter de consommer de grandes quantités de luzerne, car elle peut provoquer des symptômes réversibles du lupus érythémateux chez des personnes en bonne santé ou provoquer une récidive chez des personnes souffrant de cette maladie. Elle peut aussi diminuer l’effet des traitements anticoagulants.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails