Laurier

Photo de Yann [GFDL or CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Laurus nobilis (Lauracées) est aussi appelée Laurier noble, Laurier vrai ou Laurier-sauce.
Le laurier est un arbuste originaire du bassin méditerranéen. Ses feuilles vert foncé, luisantes et coriaces sont séchées pour être utilisées comme condiment. Il ne faut pas confondre le laurier vrai avec le laurier rose (Nerium oleander), une plante extrêmement toxique de la famille des apocynacées.
Dans l’antiquité, le laurier était consacré à Apollon, dieu grec de la guérison et à Esculape, dieu romain de la médecine. À Rome, on couronnait les vainqueurs avec des rameaux de laurier tressés, tandis que les Grecs en coiffaient leurs poètes.
On utilise les feuilles et les baies qui sont antalgiques, apéritives, digestives et expectorantes.
Parmi les principes actifs du laurier, on trouve :
  • Une huile essentielle (3 % des feuilles) composée de 30 à 50 % d’eucalyptol (cinéol).
Contre les ballonnements, le manque d’appétit, la grippe, la bronchite et les rhumatismes.
  • Infusion de 4 à 6 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour, après les repas.
  • Décoction de 20 g de baies de laurier dénoyautées par litre d’eau ; prendre 70 ml, 3 fois par jour, avant les repas.
Contre les rhumatismes et les névralgies
  • Massage ou compresse avec quelques gouttes d’huile essentielle diluée dans une huile végétale.
  • Huile obtenue en faisant macérer 100 g de feuilles séchées dans 100 g d’éthanol à 60 % pendant 24 heures; ajouter un litre d'huile d'olive et faire chauffer au bain-marie pour évaporer l’alcool; appliquer sur la région douloureuse .
Le laurier pourrait amplifier les effets des médicaments dépresseurs du système nerveux et les narcotiques. L’huile essentielle ne doit pas être utilisée par voie interne en raison de sa toxicité.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails