Hysope

Hyssopus officinalis (Lamiacées) est aussi appelée Hysope officinale ou Herbe sacrée.
L’hysope est une plante vivace et buissonnante à souche ligneuse, originaire du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient. On la retrouve dans les jardins d’Amérique du Nord et elle peut être cultivée dans le sud du Québec. Odorantes et mellifères, ses fleurs mauves attirent les abeilles.
On utilise les parties aériennes, qui sont antivirales, digestives, expectorantes, mucolytiques et vulnéraires.
Parmi les principes actifs de l’hysope, on trouve :
  • Une huile essentielle contenant du thuyone et du pinocamphone, qui sont des substances toxiques.
  • Des flavonoïdes.
Contre la toux grasse, la congestion des voies respiratoires (mucosités), le rhume et les troubles digestifs mineurs (indigestion, flatulences, ballonnements).
  • Infusion de 4 à 9 g dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
  • Sirop (150 %) obtenu à partir d’une infusion de 100 g dans 1 litre d’eau pendant 1 heure ; prendre 75 ml par jour.
Contre les ecchymoses, les blessures, l'angine et l'amygdalite.
  • Compresse avec une infusion de 100 g par litre d’eau.
  • Gargarisme avec une infusion de 50 g par litre d’eau.
L’hysope ne devrait pas être utilisée plus de 7 jours consécutifs en raison de sa teneur en thuyone, une substance toxique qui provoque des convulsions et des hallucinations. Son usage est contre-indiqué pour les personnes souffrant d’épilepsie.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.