Hamamélis

Hamamelis virginiana (Hamamélidacées) est aussi appelée Hamamélis de Virginie, Café du diable ou Noisetier des sorcières.
L’hamamélis est un petit arbre d’une dizaine de mètres de hauteur qui pousse dans l’est de l’Amérique du Nord, du sud du Québec jusqu’en Floride. Il a la particularité de fleurir en automne (septembre, octobre), parfois même après les premières gelées. Ses fleurs jaunes persistent après la chute des feuilles.
Les américains l’appellent noisetier des sorcières et l’utilisaient pour trouver les sources d’eau, à la manière du coudrier des européens.
On utilise les feuilles et l'écorce des rameaux, qui sont astringentes, anti-inflammatoires, hémostatiques et vasoconstrictrices.
Parmi les principes actifs de l’hamamélis, on trouve :
  • Des tanins (3 à 10 % dans les feuilles, 8 à 12 % dans l’écorce) parmi lesquels l’hamamélitannin, des catéchines, la dephinidine et des cyanidines, auxquels on attribue les propriétés astringentes et vasoconstrictrices.
Des extraits d’hamamélis sont utilisés dans des pommades pour arrêter les saignements, cicatriser les plaies, réduire les hémorroïdes et traiter les manifestations de l’insuffisance veineuse, ainsi que dans des collyres contre les conjonctivites.
Contre les hémorroïdes, les colites, la diarrhée et l’hémoptysie.
  • Infusion de 2 g de feuilles ou d'écorce dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
  • Teinture (1:5-10 éthanol à 45 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 45 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
Contre les hémorroïdes, les ecchymoses, l'inflammation de la peau et des muqueuses, les dermatoses (eczéma), l’insuffisance veineuse (varices, sensation de lourdeur dans les jambes, couperose), les entorses, les plaies, les brûlures mineures, les piqûres d'insectes, les kystes et les infections oculaires.
  • Compresse avec une décoction (5 minutes) de 5 à 10 g de feuilles ou d'écorce par litre d’eau, 4 fois par jour.
  • Eau d'hamamélis diluée dans l’eau en compresse (5à 10 % d’eau d’hamamélis) ou en bain oculaire (10 %), 2 à 4 fois par jour.
  • Onguent, lotion ou crème contenant 5 à 10 % d'hamamélis, appliqué 2 à 4 fois par jour.
  • Suppositoire contenant 0,5 à 1 g d'hamamélis, 1 à 3 fois par jour.
  • Bain oculaire avec une infusion ou la décoction refroidie et soigneusement filtrée.
L’hamamélis peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. En absence de données sur son innocuité, il ne devrait pas être utilisé par les femmes enceintes et celles qui allaitent.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails