Guimauve

Photo de Jeantosti
[GFDL or CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commonse
Althaea officinalis (Malvacées) est aussi appelée Guimauve officinale, Mauve blanche ou Guimauve sauvage.
La guimauve est une plante vivace originaire d’Eurasie et d’Afrique du Nord et naturalisée ailleurs, notamment dans le sud du Québec. Pouvant atteindre 1,5 mètre de hauteur, elle pousse dans les prairies humides ou au bord des ruisseaux.
Le mucilage extrait de la guimauve était utilisé autrefois en confiserie pour confectionner la pâte de guimauve ou la guimauve. Aujourd’hui, on lui préfère la gélatine.
On utilise principalement la racine, qui est adoucissante, analgésique, antibactérienne, anti-inflammatoire, antitussive et expectorante, et accessoirement les feuilles.
Parmi les principes actifs de la guimauve, on trouve :
  • Du mucilage (5 à 10 % de la racine), composé de rhamnanes, d’arabinanes, de glucanes et d’aribinogalactanes.
  • Des flavonoïdes.
Contre l'irritation et l'inflammation de la peau et des muqueuses, notamment des voies respiratoires et digestives (entérite, gastrite, bronchite, pharyngite, urétrite, cystite), les mucosités des voies respiratoires, la toux sèche, les ulcères digestifs et la lithiase urinaire.
  • Feuilles ou racine séchées à raison de 5 g par jour.
  • Infusion de 2 à 5 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Macération (2 heures) de 2 à 4 g de racine dans 150 ml d’eau, à raison de  2 à 10 ml, 3 fois par jour.
  • Teinture de feuilles (1:5) à raison de 5 à 10 ml, 2 à 3 fois par jour.
  • Teinture de racine (1:5) à raison de 10 à 25 ml, 2 à 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de feuilles (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 5 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de racine (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 5 ml, 3 fois par jour.
  • Sirop (100 %) à partir de la macération de 2 à 7 g de racine dans 100 ml d'eau, à raison de 2 à 10 ml, 3 fois par jour.
Contre la sinusite, les plaies et les dermatoses, les abcès, les furoncles, les ampoules, les varices et la poussée de dents.
  • Inhalation, compresse, gargarisme, bain de pieds ou de mains et bain de bouche avec une décoction (1 minute) de 30 g de racine par litre d’eau ; faire macérer 2 heures avant de porter à ébullition.
  • Racine à mâcher (poussée de dents). Cet usage traditionnel n'est pas recommandé en raison des risques d'étouffement avec les fragments pouvant se détacher de la racine.
  • Onguent contenant 5 % de feuilles, 3 fois par jour.
La guimauve pourrait avoir un effet hypoglycémiant et interagir avec les médicaments utilisés pour contrôler la glycémie.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails