Gaillet jaune

Photo de Isidre blanc [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons
Galium verum (Rubiacées) est aussi appelée Caille-lait jaune ou Gaillet vrai.
Le gaillet jaune est une plante vivace originaire d'Europe et de l'ouest de l'Asie qui s'est acclimatée ailleurs, notamment en Amérique du Nord. Pouvant atteindre 60 cm à 1 m de haut, les tiges quadrangulaires portent des verticilles de feuilles et des grappes assez dense de petites fleurs jaune doré. On le trouve dans les prairies et sur le bord des routes.
On utilise les parties aériennes fleuries, qui sont antispasmodiques, astringentes, diurétiques et sédatives. Elles ont des propriétés similaires à celles du Gaillet aparine.
Parmi les principes actifs du gaillet jaune, on trouve :
  • Des iridoïdes dont l'aspéruloside, la monotropéine et le scandoside.
  • Des dérivés de coumarines.
  • Des flavonoïdes
  • Des anthraquinones.
Contre les dermatoses (psoriasis, séborrhée, eczéma), la lithiase rénale, les troubles urinaires, la lithiase biliaire, les œdèmes, les troubles des ganglions lymphatiques (lymphœdème), les spasmes et  les maux d'estomac.
  • Infusion de 1 à 3 g dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
Contre les dermatoses (gale).
  • Compresse avec une décoction concentrée. 
En l'absence de données cliniques et toxicologiques, il vaut mieux limiter l'utilisation du gaillet jaune.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.