Gaillet aparine

Photo de AnRo0002 [CC0], via Wikimedia Commons
Galium aparine (Rubiacées) est aussi appelée Gaillet accrochant, Gaillet grateron, Grateron, Gratte-langue, Herbe collante ou Rièble.
Le gaillet aparine est une plante annuelle qui pousse dans beaucoup de régions tempérées du monde. Cette « mauvaise herbe » des jardins et des bords de route se reconnaît facilement à ses tiges grêles de section carrée et à la faculté qu'elle a de s'accrocher au moindre contact grâce aux minuscules crochets qui la recouvre. Ses feuilles sont verticillées par 6 ou plus et elle produit de petites fleurs blanches étoilées.
On utilise les parties aériennes qui sont astringentes et diurétiques.
Parmi les principes actifs du gaillet aparine, on trouve :
  • Des iridoïdes dont l'aspéruloside et la monotropéine
Contre les dermatoses (psoriasis, séborrhée, eczéma), la lithiase rénale, les troubles urinaires, les œdèmes et les troubles des ganglions lymphatiques (lymphœdème).
  • Suc à raison de 3 à 15 ml , 3 fois par jour.
  • Infusion de 2 à 4 g dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Vin de gaillet (1:17, 15 jours) à raison de 5 ml avant chaque repas pendant un mois (calculs rénaux).
  • Teinture (1:2 éthanol à 40 %) à raison de 0,25 à 0,5 ml avant chaque repas.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
Contre les plaies, les taches pigmentaires, les tumeurs bénignes de la peau, les kystes et les dermatoses.
  • Cataplasme de parties aériennes fraîches et broyées ; on peut boire en même temps la décoction.
  • Compresse avec la teinture diluée à 20 % dans l'eau.
Le gaillet est contre-indiqué en cas de diabète, d'hypothyroïdie et de gros calculs rénaux.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails