Framboisier

Photo de Juhanson
 [GFDL or CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons
Rubus idaeus (Rosacées) est aussi appelée Ronce du mont Ida ou Ronce de l'Ida.
Le framboisier est un arbrisseau à tige épineuses dressées. Les tiges bisannuelles sont produites chaque année par la souche. Originaire des régions tempérées d'Europe et d'Asie, le framboisier a été introduit sur d'autres continents pour la production de fruits et il s'y est naturalisé, notamment en Amérique du Nord. Au Québec, il côtoie une espèce indigène le Framboisier sauvage (Rubus odoratus).
On utilise les feuilles qui sont astringentes,  oestrogéniques et toniques, ainsi que les fruits, qui sont antioxydants.
Parmi les principes actifs du framboisier, on trouve :
  • Des flavonoïdes (jusqu'à 5 % de la feuille) dont la quercétine, le kaempférol et leurs dérivés.
  • Des anthocyanines dans le fruit.
  • Des tanins (2 à 7 % de la feuille) auxquels on attribue les effets de la plante.
Contre l'inflammation des muqueuses (buccales, intestinales) et de la peau, le mal de gorge, la diarrhée, la fatigue, la chute de pression, les règles douloureuses et les nausées de la grossesse.
Pour faciliter l'accouchement.
  • Infusion de 4 à 8 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Sirop (150 %) obtenu à partir d’une teinture de framboises (1:2 vinaigre, 10 jours) à raison de 45 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de feuilles séchées (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 4 à 8 ml, 3 fois par jour.
Contre la leucorrhée, la conjonctivite, l'angine, la laryngite et le mal de gorge.
  • Douche vaginale avec une décoction de 6 feuilles dans 150 ml d’eau.
  • Gargarisme avec une infusion de 33 g par litre d’eau.
  • Lotion oculaire avec l'infusion ou la décoction.
Les feuilles ne doivent pas être utilisées de façon prolongée et sont contre-indiquées pour les femmes enceintes aux doses indiquées.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails