Cresson

Photo de Olybrius  [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Nasturtium officinale (Brassicacées) est aussi appelée Cresson officinal, Cresson d’eau, Cresson de(s) fontaine(s), Cresson de ruisseau ou Grasson.
Le cresson est une plante amphibie et rampante que l’on trouve au bord des ruisseaux ou d’une source d’eau, à condition que le courant ne soit pas trop fort. Originaire d’Eurasie, elle est cultivée comme plante potagère presque partout dans le monde.
On utilise les parties aériennes, qui sont antiscorbutiques, dépuratives, expectorantes, fortifiantes, hypoglycémiantes, reminéralisantes et toniques. 
Parmi les principes actifs du cresson, on trouve :
  • La vitamine C (jusqu’à 80 mg pour 100 g de feuilles).
  • Des glucosinolates (1 % des parties aériennes) parmi lesquels la gluconasturtine. Lorsque les plantes sont lésées, ces substances sont hydrolysées en isothiocyanates qui ont des propriétés anticancéreuses et hépatoprotectrices.
Contre la fièvre, la fatigue, l'avitaminose, l'anorexie, l'hypersécrétion des voies respiratoires (mucosités) et la bronchite.
  • Plante séchée à raison de 4 à 6 g par jour.
  • Plante fraîche à raison de 20 à 30 g par jour.
  • Jus frais à raison de 60 à 150 ml par jour.
  • Infusion de 1 à 2 g dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
Contre les plaies infectées, les abcès (fluxion dentaire), les kystes, les taches de rousseur, l'adénite, la pelade, la séborrhée et l'alopécie. 
  • Compresse de suc frais.
  • Cataplasme de feuilles broyées.
La consommation de grandes quantités de cresson est contre-indiquée en cas d'ulcère gastroduodénal, de problème rénal ou de trouble du système urinaire. Il peut provoquer des malaises gastro-intestinaux. Par ailleurs, il n’est pas conseillé de ramasser le cresson sauvage qui peut être contaminé par la grande douve du foie, un parasite fréquent dans les régions d’élevage.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails