Coptide

Coptis trifolia syn. groenlandica (Renonculacées) est aussi appelée Coptide trifoliée, Coptide à trois feuilles, Coptide du Groenland, Coptide trifoliée, Savoyane, Sabouillane, Sibouillane ou Racine jaune. Les espèces C. chinensis en Chine et C. teeta en Inde auraient des propriétés similaires.
La coptide est une petite plante rampante des sous-bois de conifères nord-américains. On la reconnait à ses feuilles vert foncé et luisantes, qui sont profondément divisées en trois lobes. En tirant délicatement sur la tige et en dégageant la mousse de laquelle elle émerge, on finit par trouver son rhizome franchement orangé.
On utilise le rhizome qui est amer, antibactérien, anti-inflammatoire, antiseptique, parasiticide et tonique.
Parmi les principes actifs de la coptide, on trouve:
  • Des alcaloïdes, notamment la berbérine et la coptisine.
Contre les inflammations de la bouche et de la gorge, les aphtes, le muguet, les maux d'estomac, l'ulcère gastroduodénal, l'indigestion et la trichomonase.
  • Rhizome séché à raison de 0,5 à 2 g par jour; on peut aussi l'utiliser entier en le mâchant.
  • Décoction de 2 à 5 g de rhizome séché dans 150 ml d’eau à raison de 15 ml, 3 à 6 fois par jour.
Contre les inflammations de la bouche et de la gorge, les dermatites, le psoriasis et la trichomonase.
  • Rince-bouche, gargarisme, douche vaginale ou compresse avec la décoction refroidie.
En l'absence de données sur sa toxicité, la coptide doit être utilisée avec circonspection. Les femmes enceintes, celles qui allaitent et les enfants ne doivent pas l'utiliser.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails