Chêne

Quercus robur syn. pedunculata (Fagacées), appelée Chêne pédonculé, Chêne à grappes, Chêne femelle ou Gravelin, ainsi que Q. petraea, appelée Chêne sessile, Chêne rouvre, Chêne mâle, Chêne à trochets ou Chêne des pierriers, et d'autres espèces telles que Q. pubescens (Chêne pubescent), Q. alba (Chêne blanc), et Q. rubra (Chêne rouge).
Le chêne blanc et le chêne rouge sont des espèces nord-américaines, bien que le chêne rouge ait été introduit et se soit naturalisé dans le nord de l’Europe. Le chêne pubescent se rencontre dans le bassin méditerranéen jusqu’au Moyen-Orient. Le chêne pédonculé et le chêne sessile sont, quant à eux, des espèces européennes, bien que le chêne pédonculé se soit naturalisé en Amérique du Nord.
On utilise principalement l'écorce prélevée de préférence sur des jeunes rameaux, qui est antiseptique, astringente, reminéralisante et tonique; plus rarement les bourgeons, les feuilles et les glands.
Parmi les principes actifs du chêne, on trouve :
  • Des tanins (15 à 20 % de l’écorce jeune, 5 à 10 % de l’écorce âgée).
  • Des proanthocyanidines
Contre l'impuissance, l'hypotension, l'asthénie, l'insuffisance biliaire, la diarrhée, les inflammations du tube digestif et la tuberculose.
Pour la régénération de la muqueuse intestinale.
  • Poudre d'écorce à raison de 2 à 3 g par jour.
  • Infusion de 4 à 5 g de gland broyé dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Décoction (5 minutes) de 3 g d'écorce ou d'aubier dans 150 ml, 2 fois par jour.
  • Teinture d'écorce (1:5 éthanol à 40 %) à raison de 15 ml par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 3 ml par jour.
Contre les inflammations  les hémorroïdes, le saignement de nez, les escarres, les gerçures, les engelures, la leucorrhée, l'inflammation de la peau (dermatite) et des muqueuses, en particulier anales, vaginales, buccales et de la gorge, ainsi que les suppurations de la peau.
  • Compresse ou gargarisme avec une décoction de 20 g d'écorce par litre d’eau.
  • Bain en ajoutant la décoction à l’eau du bain.
  • Poudre d'écorce appliquée sur la plaie ou saupoudrée dans les draps (escarres).
Une surconsommation entraîne de la constipation. Consulter un médecin si la diarrhée dure plus de trois jours. Il ne faut pas utiliser le chêne plus de deux semaines consécutives. Par ailleurs, le chêne peut modifier l’absorption intestinale des autres médicaments; il est donc recommandé de décaler d’une heure ou plus la prise du chêne et des médicaments.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails