Cerisier des oiseaux

photo de Jean-Pol GRANDMONT
 [GFDL or CC-BY-3.0], via Wikimedia Commons
Prunus avium (Rosacées) est appelée Merisier, Cerisier sauvage, ou Cerisier des bois. Prunus cerasus, appelée Cerisier acide, Cerisier aigre ou Griottier, a les mêmes propriétés.
Ces deux cerisiers originaires d’Eurasie peuvent s’hybrider et sont à l’origine de toutes les variétés de cerisiers cultivés aussi appelés cerisiers doux. Ils se distinguent l’un de l’autre par leur port ; le merisier est un arbre qui peut atteindre une vingtaine de mètres de hauteur alors que le griottier est un arbuste très ramifié. L’autre trait distinctif est la présence de deux glandes rougeâtres bien visibles dans la partie supérieure du pédoncule de P. avium.
On utilise le fruit qui est anti-inflammatoire et antioxydant, ainsi que son pédoncule, qui est diurétique.
Parmi les principes actifs du cerisier des oiseaux, on trouve :
  • Des polyphénols dans le pédoncule.
  • Des salicylates dans le pédoncule et le fruit.
  • Des anthocyanosides dans le fruit qui ont des propriétés antioxydantes.
Contre les rhumatismes, l'arthrite, l'urémie, la goutte, la cystite, la rétention urinaire, l'inflammation des voies urinaires, la colique néphrétique, l'hypertension, la fièvre, la constipation et l'obésité.
  • Cerises fraîches à raison de 500 g par jour (rhumatisme, constipation, obésité, hypertension).
  • Infusion de 3 g de queue de cerise dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour, avant les repas.
  • Décoction (5 minutes) de 9 g de queue de cerise dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour, en dehors des repas.
Contre les céphalées.
  • Cataplasme de cerises dénoyautées et broyées, mélangées ou pas à de l'argile, à poser sur le front.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails