Des joncs au loin


Au bout de la route qui longe le chenal du  Moine à Varennes, il y a un petit chemin qui s'enfonce dans le marais  pour atteindre la rivière Yamaska. Si vous décidez de l'emprunter, soyez prudents et ne vous en écartez pas, car là-bas, rien ne distingue l'eau de la terre. Un pas de côté et vous irez rejoindre dans l'oubli la cohorte d'explorateurs qui ont cherché en vain l'embouchure de cette rivière.
Ce n'est pas un hasard si la Yamaska - "des joncs au loin" en abénaki - se cache ainsi au milieu de la végétation. Partie du lac Brome en quête de grands espaces et d'océan, elle a échoué sur les rives du lac Saint-Pierre, 160 kilomètres plus loin.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.