Bouleau

Betula pendula syn. verucosa (Betulacées) est aussi appelée Bouleau verruqueux, Bouleau blanc d'Europe ou Bouleau pleureur. L'espèce Betula pubescens, appelée Bouleau pubescent, a les mêmes propriétés.
Les bouleaux poussent dans les régions tempérées plutôt froides de l’hémisphère nord. Le bouleau verruqueux est un petit arbre européen d’une quinzaine de mètres de hauteur, qui est souvent planté dans les jardins d’Amérique du Nord. Il se distingue par son écorce blanchâtre qui ne s’exfolie pas et ses rameaux retombants brun rougeâtre.
On utilise les feuilles, les bourgeons, les chatons et l'écorce, qui sont anti-inflammatoires, anti-rhumastinaux, diurétiques, fébrifuges.
Parmi les principes actifs du bouleau, on trouve :
  • Des flavonoïdes (1 à 3 %) auxquels on attribue les effets diurétiques.
  • Une huile essentielle (0,05 % des feuilles et 3,5 à 6 % des bourgeons) contenant entre autres du bétunol, de l’acide bétulinique, du salicylate de méthyle (analgésique) et des sesquiterpènes.
Contre les troubles urinaires (l'oligurie, la cystite, la colique néphrétique, la lithiase rénale), la goutte et les rhumatismes.
  • Feuilles séchées à raison de 450 mg, 3 fois par jour.
  • Infusion de 1 à 3 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Extrait sec de feuilles (3-8:1) à raison de 1 g, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de feuilles (1:1 éthanol à 50-60 %) à raison de 2,5 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de feuilles (1:2,5 eau) à raison de 15 ml, 3 fois par jour.
Contre les plaies infectées et les brûlures.
  • Compresse avec une infusion de 20 g par litre d’eau.
  • Cataplasme avec des feuilles fraîches et broyées.
L’usage est déconseillé pour les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes allergiques au pollen de bouleau. Il peut provoquer des troubles digestifs : nausée, vomissement, diarrhée.



Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails