Par le feu et dans la glace


Des faisceaux de deux aiguilles, des cônes incurvés et plaqués contre les rameaux, il s'agit sans aucun doute du pin gris (Pinus banksiana). Cet arbre insolite a besoin de la chaleur des flammes pour naître et du froid des hivers boréaux pour croître. On le trouve à partir du 49ème parallèle, entre les Appalaches et les Rocheuses.
Dans le nord de la péninsule du Michigan, ses forêts les plus méridionales sont l'unique refuge de la paruline de Kirtland (Setophaga kirtlandii). Cet oiseau endémique a bien failli disparaître car il niche au pied d'arbres âgés de 4 à 20 ans, à condition qu'ils recouvrent une surface d'au moins 65 hectares. En 1970, il ne restait plus que cinq centaines d'individus qui se partageaient les 18 km2 restants de territoire. Depuis, on a compris l'importance de préserver les forêts de pin gris et à défaut d'incendie pour les perpétuer, on plante.

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.