Côte de bette rouge 2015


La bette à carde (aussi appelée blette ou poirée là d'où elle vient) appartenait à la famille déjà importante des chénopodiacées. Grâce à l'invention de l'acide désoxyribonucléique (ADN), elle est maintenant rattachée aux amaranthacées, une énorme famille (plus de 2000 espèces) avec des membres plus ou moins recommandables comme dans toutes les familles et selon ce qu'on entend par recommandable.
Parmi les plus présentes-à-table, citons la betterave, l'épinard, la salicorne et la nouvelle vedette des sociétés aisées qui ont le temps de se préoccuper de leur bien-être, le Quinoa (Chenopodium quinoa). Dans certaines sociétés d'Amérique du Sud décimées par les précédentes, on la cultive depuis au  moins 5000 ans et on n'en fait pas tout un plat; on en fait probablement plusieurs.
Mais revenons à la bette. Toutes les parties aériennes de la plante se mangent. les cardes (pétioles) de la bette et les nervures se déclinent aussi en jaune, en orange et en blanc. C'est beau sur une table.


Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.