2014, c'était l'année de l'apios


Il y en avait partout et même dans des lieux où je ne l'avais jamais vu. Cette année, je ne sais pas. Je me suis contenté de ceux du jardin. Que voulez-vous ? Les regarder, c'est tomber sous leur charme. Alors l'année dernière, j'ai transplanté trois tubercules (ils sont comestibles, mais je n'y ai pas gouté) au pied de trois arbres pour que la plante puisse éventuellement y grimper et j'ai espéré tout l'hiver. Les trois ont donné des tiges, à ce point tardives que j'ai failli désespérer. Et aujourd'hui, elles fleurissent.

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.