3...2...1...Massacre


Je me suis retrouvé parce que mon GPS me proposait une route que je ne connaissais pas pour rentrer chez moi. "Là", c'est une sortie de rond-point qui débouche sur un cul de sac, face au boisé du Tremblay. En fait le chemin n'existe que sur le papier et dans la mémoire des ordinateurs; ce qui en dit long sur la planification du massacre du boisé. 
Ici, on n'attend plus que les bulldozers pour le raser. Pourtant, à en juger par les arbres morts en arrière plan, il semble y avoir un milieu humide, donc un refuge potentiel pour la rainette faux-grillon et de toute façon un milieu à protéger. Le temps de la photo, une buse à épaulettes - nicheuse dans le boisé - m'a même survolé. Malheureusement,  il faudra plus d'une espèce protégée pour arrêter l'avidité des promoteurs et la complaisance de la mairie de Longueuil.
Et tout ça pourquoi ? Pour faire du vert urbain, une couleur entre le gris béton et le vert pelouse avec une touche de bleu piscine.


Il est vrai que notre conseil municipal est soucieux de la durabilité du développement. Il faut bien loger les payeurs de taxes pour tenter d'éponger des déficits. On aime se bercer d'illusions puisqu'il faudra fournir des services couteux à ses nouveau citoyens (transport en commun, déneigement, service de ramassage scolaire, service de police et d'incendie, alouette...). Et inutile de proposer des économies ! On le sait. Au Québec, c'est la fuite en avant qui prévaut. Il faut déboiser, forer, construire, acheter, et vendre. Pas question de freiner, de rénover ou de recycler. On veut du confort, de la bébelle clinquante, du tape-à-l’œil, de obsolescence programmée; pas des choses qui durent et qui risquent de se démoder.
On compense le vide de nos existences par une illusion de puissance et de liberté. On rêve d'ailleurs devant sa télé, mais on admire sa piscine creusée en buvant de la bière. On passe son temps à astiquer son automobile et son véhicule récréatif pour aller s'échouer au camping des flots bleus à Rougemont. On fait des levées de fonds pour se payer des vacances en prétendant faire de l'humanitaire et on laisse les médias nous dicter notre façon de vivre.  

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails