Eupatoire rugueuse, Ageratina altissima, White Snakeroot

Il y a des plantes qui soignent et d'autres qui tuent. Le plus souvent, elles font les deux et, comme pour les médicaments, ce n'est qu'une question de dose. L'avantage du médicament sur la plante, c'est que l'on connait la dose que l'on prend.


Avec l'Eupatoire rugueuse, on ne se pose pas la question: elle est toxique. Selon la dose, elle rend malade ou elle tue aussi bien le bétail que les êtres humains.  Elle est d'ailleurs responsable de la "maladie du lait" qui a décimé des villages de colons nord-américains au XIXème. La cause fut identifiée dès les années 1830, par la docteure Anna Pierce Hobbs qui l'apprit d'une femme-médecine Shawnee. Mais il a fallu attendre 1928 pour identifier le trémétol, la toxine transmise par le lait des animaux qui consommaient l'eupatoire. 



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.