Petite centaurée commune, Centaurium erythraea, Common Centaury

   
La petite centaurée commune a de nombreux autres noms: Petite centaurée, Érythrée, Érythrée petite-centaurée, Quinquina d'Europe, Herbe à Chiron, Herbe au centaure, Herbe à la fièvre, Herbe à mille florins, Fiel de terre ou Gentianelle.
Originaire d'Eurasie, on la trouve aujourd'hui en Afrique du Nord, en Australie et en Amérique du Nord où elle pousse dans les lieux ensoleillées (prairies, friches) dans des sols bien drainés et plutôt siliceux; elle s'est établie au Québec avec sa congénère la petite centaurée élégante (Centaurium pulchellum).
Selon la légende, le centaure Chiron l'aurait utilisée pour tenter de soigner une blessure au genou causée par une flèche empoisonnée que lui avait décochée Hercule. Étant immortel et ne parvenant pas à se soigner, Chiron demanda aux dieux de lever son immortalité afin d'abréger ses souffrances. Comme quoi, les débats sur le suicide assisté ne datent pas d'hier.
Quoi qu'il en soit, les vertus thérapeutiques de la petite centaurée se sont adaptées aux besoins de son époque. Antalgique et antipyrétique (ou fébrifuge) pour les guerriers grecs, elle stimule aujourd'hui l'appétit de l'occidental sédentaire et l'aide à digérer son macdo. L'élégante a les mêmes propriétés; il n'y a donc pas à s'inquiéter de la confusion.
Elle n'est pas toxique. En tout cas, personne ne s'est relevé pour s'en plaindre. Mais attention quand même en cas de brûlures d'estomac ou d'ulcère gastroduodénal.    

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails