Loup, y es-tu ?

21 août, mont Winslow, parc national de Frontenac (Québec). Il commence à faire chaud sur le chemin du retour et la collation prise sur la rive du lac Maskinongé se révèle plus pesante dans l'estomac que dans le sac. À cette saison et à cette heure, les oiseaux sont plus discrets et nous, moins attentifs. Sur le bord du sentier, des traces de chevaux nous font comprendre pourquoi il a été taillé si large. Un peu plus loin, un excrément donne un regain d'intérêt à l'excursion. Il en faut peu; une quinzaine de centimètres de long, deux de large, effilé aux extrémités et assez frais pour intéresser des mouches. Nous en savons assez pour dire ce que ce n'est pas, mais trop peu pour identifier l'animal.
En poursuivant notre route, nous trouvons, dans une plaque de boue encore tendre, ce qui restera de cette promenade dans notre mémoire : quatre belles séries d'empreintes bien rangées de bas en haut, de la plus petite à la plus grande.


Les traces les plus petites sont à peine visibles, elles forment un trait qui souligne l'empreinte du coin inférieur droit de la photo ci-dessus. Elles ont probablement été laissées par un crapaud d'Amérique; ils nous ont accompagnés tout au long de notre marche.

Crapaud d'Amérique

Au-dessus des empreintes de crapaud, une trace de patte d'environ 5 cm de long. La forme, les quatre doigts et l'absence de griffes suggèrent qu'elles ont été laissées par un félin. Lynx du Canada, lynx roux ou chat ? La taille (trop petite) et la forme du coussinet principal (trop irrégulière) disqualifient le lynx du Canada.  Je ne parle même pas du cougar, beaucoup plus grand et très peu représenté au Québec. Les trois lobes de la face postérieure du coussinet principal, bien visibles dans l'empreinte de droite, pourraient être la signature d'un chat, mais 5 cm cela fait beaucoup. Et puis, la face antérieure de ce même coussinet serait plus pointue, alors que les deux lobes qui semblent se dessiner et la taille correspondent mieux à une patte de lynx roux.

Lynx roux

Au-dessus encore, on peut voir une patte plus grosse, avec des griffes. La forme générale, les quatre doigts et les griffes font penser à un canidé. Elle fait 8 à 9 cm; le iPod 4G en fait 11 (j'en profite pour faire une demande de commandite à Apple). C'est trop gros pour un renard ou un coyote, reste le loup ou le chien.
     
Canidé et lynx roux

Incapable de trancher, c'est le moment de faire appel à un expert, en l’occurrence Pierre Vaillancourt, un naturaliste de la forêt Montmorency au nord de Québec. Son surnom, Pierre le loup, vaut toutes les cartes de visite. Sa réponse tombe quelques minutes après avoir reçu les photos. Il s'agit probablement d'un chien. La raison: contrairement au chien, il est exceptionnel qu'un loup se méjuge, c'est-à-dire que la patte postérieure ne recouvre pas exactement l'empreinte de la patte antérieure.  
Traces de chien

Nous avons été un peu déçu que les traces aient été laissées par chien et non par un loup. Mais nous aurions dû nous en douter. Après tout, la dernière série de d'empreintes n'était-elle pas celle d'une semelle.

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails