Pic maculé, Sphyrapicus varius, Yellow-bellied Sapsucker

Quelques images de mauvaise qualité (comme d'habitude), volées à un pic maculé par la fenêtre de mon bureau  (tu n'avais qu'à ne pas me déranger).
Pourquoi les pics tambourinent-ils ainsi ?


Il y a au moins deux bonnes raisons. Premièrement, c'est une façon d'attirer l'attention d'une compagne, au moins aussi valable (sinon plus) que de faire jouer la radio de sa décapotable. Deuxièmement, c'est une façon de fixer et de revendiquer un territoire beaucoup plus agréable qu'un douanier américain (vous pouvez étendre le caractère à la nationalité de votre choix).
Les pics ne jouent pas du bec sur n'importe quelle surface; ils cherchent la résonance d'un tronc creux ou d'une gouttière. Chacun a son style: le pic maculé commence par une première série extrêmement rapide, puis la fréquence des coups ralentit et devient irrégulière. Ça pourrait s'écrire: trrrrrrra-ta-tata-tata--ta--tata-----tata, mais c'est mieux d'aller l'écouter ici (le cinquième).   

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.