L'hydre du 4,5,0

Moins exotique que celle de Lerne, elle parait aussi beaucoup moins terrifiante. Elles nous observaient tandis que nous sirotions notre café, tranquillement assis dans les marches, chauffés par les premiers rayons du soleil et interpellés par le chant des bruants à gorge blanche qui finiront peut-être un jour par trouver Frédéric (je précise pour les non-amateurs d'oiseaux que "Où est-tu Frédéric, Frédéric ?" est la phrase mnémotechnique associée au chant de ce bruant).

Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.