Armoise commune

Photo de Christian Fischer
Wikimedia Commons, Creative Commons
Attribution-Share Alike 3.0 Unported
Artemisia vulgaris (Astéracées) est aussi appelée Armoise vulgaire, Armoise citronnelle, Herbe aux cent goûts, Herbe de feu, Artémise, Herbe royale, Remise ou Tabac de Saint-Pierre.
En Amérique du Nord, elle a été introduite comme plante médicinale par les colons européens. On la trouve en bordure des chemins ou dans les terrains vagues. On peut la reconnaître à ses tiges rouge foncé et au duvet qui recouvre la face inférieure de ses feuilles.
On utilise les parties aériennes, qui sont apéritives, emménagogues, toniques et vermifuges.
Parmi les principes actifs de l’armoise commune, on trouve :
  • Une huile essentielle composée entre autres, de cinéole, de camphre et de thuyone; laquelle stimulerait l’activité utérine.
  • L’ombelliférone, une coumarine utilisée dans les crèmes solaires parce qu’elle absorbe les rayons ultraviolets et comme agent azurant, notamment dans les lessives.
Contre les règles irrégulières, l'anémie, la fatigue, la colique, la diarrhée, la digestion difficile, le manque d'appétit, les vers intestinaux, les spasmes, la nervosité, l'hystérie, l'épilepsie, les convulsions et les troubles de la circulation.
  • Infusion de 4 à 5 g de feuilles ou de fleurs dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour; commencer 10 jours avant la date normale des règles (aménorrhée).
  • Teinture (1:5 éthanol à 50 %) à raison de 1 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Vin d’armoise (fleurs 1:50, 10 jours) à raison de 30  ml, 3 fois par jour, 8 jours avant le moment des règles.
Contre les abcès, les furoncles, les plaies même infectées et les piqûres d'insectes.
  • Cataplasme de feuilles broyées.
  • Lotion ou compresse avec une infusion de 35 g par litre d’eau.
Il ne faut pas en prendre en cas d'inflammation des voies digestives ou génito-urinaires, ni en période de grossesse ou d'allaitement. Elle peut causer des allergies chez les personnes sensibles aux astéracées. Par ailleurs, compte-tenu de sa teneur en thuyone, mieux vaut en limiter l’usage.



Aucun commentaire:

Avertissement

Tout le contenu de ce blog est du matériel original à l'exception de quelques illustrations. Dans ce cas, les sources sont citées et les auteurs ont été contactés, dans la mesure du possible.
Par respect pour les photographes et les auteurs qui essaient de vivre de leur art, les textes et les illustrations ne peuvent pas être utilisées sans en faire la demande à cette adresse.