Mange Mésange


Hier en fin d'après-midi, je terminais une journée exceptionnellement chaude en faisant un tour dans le jardin. J'y rencontrais quelques grenouilles léopards et des rainettes crucifères qui chantaient leurs louanges à l'ouragan Sandy.
Assis dans les marches, j'observais le va-et-vient des oiseaux aux mangeoires. Je décidai alors de renouveler une expérience aux premiers résultats décevants. Graines de tournesol noires dans la main tendue, je m'appprochais des mésanges à tête noire. Fiasco complet. Tout ce que je réussis à faire, c'est d'alerter mes voisins sur mon état de santé mentale. Pourtant, au parc Michel Chartrand, à 1,2 km de là à vol de mésanges, c'est tout juste si leurs bandes ne nous font pas les poches au détour des sentiers si on ne fait même pas semblant de s'intéresser à elles.
Qu'est-ce à dire ? Les mésanges ne sortent pas de chez elles et elles n'apprennent pas les unes des autres ! C'est vrai qu'en hiver, elles ne migrent pas. Quelques couples occupant des territoires voisins  (souvent les mêmes d'un hiver à l'autre) se regroupent en bande d'une dizaine d'individus pour patrouiller un territoire plus vaste qui peut couvrir de 9 à 15 hectares (1 ha équivaut à 10000 m2 , soit la surface d'un carré de 100 m de côté). Au printemps, les couples se dispersent et établissent leur nouveau territoire de reproduction qui fait entre 1 et 5 hectares.
On aurait pu croire qu'au fil des années et des substitutions entre les groupes hivernaux (même si elles sont peut-être rares), la nouvelle se serait répandue dans la société des mésanges que la main tendue d'un humain n'est pas toujours une menace. D'autant plus que deux bandes peuvent se croiser à la frontière, s'observer, reproduire et transmettre un comportement . Un kilomètre entre les mésanges du jardin et celles du parc, ça représente quoi ?  4 à 5 bandes de mésanges qui se font et se défont. Un kilomètre d'arbres peut-être, mais un kilomètre de bungalows, de piscines et de pelouses ? Pour un oiseau qui préfère la proximité du bois, c'est probablement un obstacle à la communication.     

1 commentaire:

Roger Latour a dit…

J'ai vécu la même expérience. Sur le Mont Royal les mésanges approchent les humains pour voir s'ils ont quelque chose à offrir. Vous tendez la main et elles sont là tout de suite. Chez moi ou ailleurs dans le quartier elles restent indifférentes à toute offre. Autre pays autres moeurs!

Related Posts with Thumbnails