Spermophile à mante dorée, Spermophilus lateralis, Golden-mantled Ground Squirrel

Le berceau des sciuridés doit être à l'ouest du Canada. Il y en a pléthore là-bas; de tous les genres: des marmottes, des tamias, des écureuils et même des spermophiles. Attention ! Étymologiquement parlant, spermophile signifie "qui aime les graines". Ha ben, c'est presque ça  (aparté grivois qui ne signifie rien pour la francophonie hors Québec) !
À force de soulever de la poussière, la mante dorée de ce spermophile a perdu de son éclat.  

Pic à dos rayé, Picoides dorsalis, Three-toed Woodpecker

En Amérique du Nord, deux pics ont une tache jaune sur le front: le pic à dos rayé et le pic à dos noir...à condition que ce soit des mâles. Pour distinguer les deux espèces, c'est facile; on regarde leur dos. S'il est noir, ce n'est pas un pic à dos rayé (faudrait pas que ce soit trop facile).  S'il est rayé, c'est un pic à dos rayé. Si le blanc l'emporte sur le noir et estompe les rayures (comme celui-ci), alors c'est un pic à dos rayé des Rocheuses.
Le pic à dos rayé fréquente de préférence les forêts de conifères, et plus particulièrement, celles qui ont brûlées. Il y trouve sa nourriture, des longicornes attirés par les brûlis.
L'absence de trépied, l'éloignement de l'oiseau et l'âge excuseront-ils le mouvement de la caméra ?

Belette à longue queue, Mustela frenata, Long-tailed Weasel

Dans le jargon des ornithologues, on appelle ça un "lifer"; ce qui pourrait se traduire par "je n'en reviens pas; de toute ma vie, c'est la première fois que j'en vois."
Pourtant, la belette à longue queue n'est pas rare et c'est, avec l'hermine, le mustélidé qui occupe le plus vaste territoire en Amérique du nord, aussi bien du nord au sud que d'est en ouest (la distribution de l'hermine est plus nordique). Évidemment, ses activités, principalement nocturnes, limitent les chances de l'observer, mais un seul pont à des lieues à la ronde crée forcément des rencontres.
Ha, j'oubliais ! Il faut aussi regarder et écouter, pas seulement voir et entendre. J'ai l'impression que le coureur qui a mis fin à la rencontre ne faisait ni l'un, ni l'autre.

Pie d'Amérique, Pica hudsonia, American Magpie

Sans indication géographique, il est impossible de dire si la scène se passe en Europe ou en Amérique du Nord, tant la Pie bavarde (Pica pica) ressemble à la Pie d'Amérique (Pica hudsonia). Au jeu des différences, je donne ma langue au chat. D'ailleurs, beaucoup prétendent qu'il s'agit de deux sous-espèces et que l'européenne aurait colonisé l'Amérique en passant par la Chine et le détroit de Behring; ça vous rappelle quelque chose ?
Pour lever toute ambiguité, celle-ci est nord-américaine, canadienne plus précisément, et de l'ouest puisqu'elles ne fréquentent que cette région. Je ne sais pas si elle est aussi voleuse que sa congénère européenne, mais les deux jacassent, c'est officiel.

Related Posts with Thumbnails