Cité et mausolée

Une reine, une colonie, une année, c'est la loi  des guêpes. Cette cité n'est plus peuplée que d'ouvrières fantômes. Seule la jeune reine survit quelque part loin à l'abri, attendant le signal pour rebâtir et perpétuer sa lignée.

Jeux d'hiver



Asaret

Asarum canadense (Aristolochiacées) est aussi appelée Asaret du Canada ou Gingembre sauvage. En Europe, on trouve Asarum europaeum, appelée Asaret d'Europe.
L’asaret du Canada, comme son nom l’indique, est une plante indigène des sous-bois de l’est de l’Amérique du Nord.
On utilise le rhizome, qui est abortif, antipyrétique, antispasmodique, diurétique, émétique et sudorifique.
Parmi les principes actifs de l’asaret, on trouve :
  • Une huile essentielle composée entre autres d’asarone, qui serait émétique et antispasmodique, et de méthyleugénol, qui serait analgésique.
Contre la bronchite, la conjonctivite, les troubles digestifs (nausées, diarrhée, flatulences, colique), la mauvaise haleine et les crampes menstruelles.
  • Rhizome ; mâcher un petit morceau en cas de mauvaise haleine.
  • Décoction (3 minutes) d’une feuille fraîche dans une tasse d'eau.
  • Teinture (1:5 éthanol à 40 %) à raison de 0,7 à 1,7 ml par jour.
Pour provoquer le vomissement.
  • Décoction (3 minutes) de 7 g dans 150 ml de lait ; boire le plus chaud possible.
Contre les plaies et les mycoses.
  • Compresse à partir de racine broyée dans le double d'eau ou macérée dans de l'huile.
Les usages traditionnels ne sont validés par aucune donnée clinique. D'autre part, l'asaret contient deux substances toxiques à des doses rapidement atteintes : l’asarone et l'acide aristolochique. Il ne faut pas en faire un usage prolongé.




    Related Posts with Thumbnails