Narceus americanus

De Carnet naturaliste
Une promenade de fin de journée et d'avant-averse, pour relaxer, nous a permis d'observer ce magnifique iule.
Sa bonne dizaine de centimètres en fait le plus grand myriapode de l'est de l'Amérique du Nord. Complètement inoffensif, il habite la litière, dont il se nourrit, et recherche les lieux humides.
Dans l'arbre phylogénique, les myriapodes sont une classe d'arthropodes au même titre que les insectes et que les arachnides. Ils ont juste plus de pattes.

De Carnet naturaliste

S'agit-il de Ceramica pisi ?

De Un jardin, un monde...
Cette chenille perchée sur sa Salicaire n'a l'air de rien mais s'il s'agit bien d'une Noctuelle du pois, une espèce du vieux continent, alors elle pourrait être une pionnière au Québec. Affaire à suivre...

Pin blanc, Pinus strobus, Eastern White Pine

De Un jardin, un monde...
Avec son faisceau de cinq longues aiguilles (unique dans l'est de l'Amérique du Nord), ce conifère est facile à identifier, mais difficile à trouver. C'est que la marine royale, celle des anglais, se le réservait pour faire les mats de ses navires. Les arbres en ont beaucoup souffert; la flotte a disparu.

Related Posts with Thumbnails