Trèfle d'eau

Menyanthes trifoliata (Ményanthacées) est aussi appelée Ményanthe trifolié, Trèfle des marais, Herbe à la fièvre, Ményanthe trèfle d'eau ou Herbe à canards.
Le trèfle d’eau est une plante aquatique qui pousse dans les eaux stagnantes (marais, lac, étang) et peu profondes d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord. Ses feuilles à trois folioles et ses grappes de fleurs blanches ou roses sont dressées au-dessus du niveau de l’eau.
On utilise les feuilles, qui sont antirhumatismales, apéritives, cholagogues, digestives et fébrifuges.
Parmi les principes actifs du trèfle d’eau, on trouve :
  • Des acides phénoliques tels que l’acide caféïque (cholérétique), chlorogénique, férulique (cholorétique), salicylique et vanillique.
  • Des alcaloïdes, parmi lesquels la gentianine et la gentianidine, qui stimuleraient les sécrétions gastriques.
  • La scopolétine, une comarine.
  • Des flavonoïdes dont l’hypérine, le kaempférol, la quercétin, la rutine et le trifolioside.
  • Des iridoïdes dont la foliamenthine, la loganine, la menthiafoline et le swéroside.
Contre l'arthrite, les rhumatismes, la fièvre, le manque d'appétit et les problèmes de digestion.
  • Infusion de 1 à 2 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Teinture (1:5 éthanol à 45 %) à raison de 1 à 3 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 1 à 2 ml, 3 fois par jour
Le trèfle d'eau est vomitif et purgatif à forte dose. Il est contre-indiqué. En cas de diarrhée et d’ulcère gastroduodénal. En l’absence de données toxicologiques, l’usage du trèfle d’eau est déconseillé aux femmes enceintes et qui allaitent.



Related Posts with Thumbnails