Impatiente du Cap

Impatiens capensis (Balsaminacées) est aussi appelée Balsamine du Cap, Balsamine orangée, ou Impatiente orangée.
L’impatiente du Cap est une plante annuelle d’Amérique du Nord qui pousse dans les lieux humides et ombragés. Son principal pollinisateur est le colibri.
On utilise les feuilles, qui sont antiprurigineuses.
Parmi les principes actifs de l’impatiente, on trouve :
  • Des saponines.
Contre les dermatites causées par l'herbe à puce (Toxicodendron radicans) et l’ortie.
  • Cataplasme ou friction avec les feuilles fraîches et broyées.



Rumex crépu

Rumex crispus (Polygonacées) est aussi appelée Réguette, Oseille crépue, Patience crépue, Patience frisée ou Rumex crépu. Les autres espèces de patience ont des propriétés similaires.
Originaire d’Eurasie, la patience a suivi l’homme dans toutes ses migrations et on la trouve aujourd’hui sur tous les continents. Elle pousse dans les endroits incultes, au bord des routes et des fossés.
On utilise généralement la racine, qui est astringente et laxative, plus rarement les feuilles.
Parmi les principes actifs de la patience, on trouve :
  • Des anthraquinones (jusqu’à 4 % de la racine), parmi lesquels la népodine, l’émodine et le chrysaphanol.
  • Des tanins (3 à 6 %).
  • Des oxalates dans les feuilles.
  • Une huile essentielle.
Contre la digestion difficile, la constipation, l'anémie, l'acné, le psoriasis, l'eczéma et les furoncles.
  • Feuilles crues sans dépasser 3 par jour.
  • Décoction (4 minutes) de 2 à 4 g de racine séchée dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de racine (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Teinture de racine (1:5 éthanol à 45 %) à raison de 1 à 2 ml, 3 fois par jour.
  • Sirop de racine (100 %) obtenu à partir d’une décoction de 300 g de racine par litre d’eau, à raison de 5 ml, 3 fois par jour.
  • Vin de patience (graines 1:17, 2 jours) à raison de 30 ml 2 fois par jour avant les repas.
Contre les dermatoses (acné, dartre, eczéma, furoncle, psoriasis).
  • Cataplasme de feuilles fraîches ramollies à la vapeur ou de pulpe de racine.
  • Compresse avec la décoction.
On ne connait quasiment rien de la toxicité de la patience. Les parties aériennes sont riches en acide oxalique et ne doivent pas être utilisées de façon régulière et prolongée. La patience est contre-indiquée en cas de maladie des reins (en particulier de calculs rénaux) et doit être évitée pendant la grossesse ou l’allaitement.



Lycopode claviforme, Lycopodium clavatum, Wolf's-foot Clubmoss

Les parties aériennes de Lycopodium clavatum (Lycopodiacées), incluant ses spores, seraient utilisées pour soigner les troubles de l'appareil urinaire, les démangeaisons, l'érythème, la gastrite et les troubles digestifs.