Hydrocotyle asiatique

Forest & Kim Starr [CC-BY-3.0], via Wikimedia Commons
Centella asiatica (Apiacées) est aussi appelée Centella asiatique ou Gotu kola.
Cette plante rampante pousse dans les terrains marécageux d’Océanie et du sud-est de l’Asie.
Elle sert à la fabrication du madécassol, une crème protectrice et cicatrisante prescrite pour accélérer la guérison des ulcérations de la peau.
On utilise les parties aériennes, qui sont antirhumatismales, cicatrisantes, diurétiques et vasodilatatrices.
Parmi les substances actives de l'hydrocotyle, on trouve:
  • des terpènes, en particulier l'acide asiatique et l'acide madécassique, ainsi que leurs glucosides, les asiaticosides et le madécassoside.
Contre l'ulcère gastroduodénal, la cirrhose, l'insuffisance veineuse (jambes lourdes, varices), les hémorroïdes, l'anxiété, et pour stimuler la mémoire et les fonctions cognitives.
  • Infusion de 0,5 à 1 g dans 150 ml d'eau, 3 fois par jour.
  • Extrait normalisé en asiaticosides (40 %), en acide asiatique (29 à 30 %), en acide madécassique (29 à 30 %) et en madécassoside (1 à 2 %) [TTF, TTFCA ou TECA], à raison de 30 à 60 mg 3 fois par jour.
Contre les plaies, les brûlures et les dermatoses (psoriasis), et atténuer les cicatrices.
  • Compresse avec l'infusion, plusieurs fois par jour.
  • Crème ou onguent contenant 1 à 2 % d'extrait.
L'application d'hydrocotyle sur la peau peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. Il est déconseillé de l'utiliser en cas de traitement avec des médicaments ayant des effets sédatifs.



Related Posts with Thumbnails